Les bases de l’éducation canine – la méthode du clicker

Chien méthode du clicker

L’éducation canine au clicker utilise un jouet qui fait du bruit (le clicker) pour indiquer les comportements souhaitables. Le clicker devient un « renforceur conditionné » puisqu’il est systématiquement associé avec les choses pour lesquelles le chien veut travailler (souvent, mais pas toujours, de la nourriture) que nous utilisons alors pour communiquer avec notre chien, « C’est bon ça, fais le plus souvent ! »

En bref, l’histoire de l’éducation canine au clicker

Beaucoup de personnes considèrent l’éducation canine au clicker comme une mode. L’éducation au clicker était utilisée pour éduquer des centaines d’espèces comme les poissons, les bernard-l’ermite, les chevaux, les chats, les poulets, les tigres, les éléphants, les lapins, les rats, les mammifères marins, et même les humains !
Ce n’est que lorsque les éducateurs canins lurent l’ouvrage pionnier américain de Karen Pryor « Ne tirez pas sur le chien » que l’éducation au clicker a été adoptée plus largement par les éducateurs canins.

Que me faut-il pour commencer à éduquer mon chien au clicker ?

  • Un clicker
  • Un sachet pour les petites gâteries
  • Des petites gâteries
  • Un animal

Conseils pour éduquer un chien au clicker

La première étape développe vos capacités mécaniques – avant même de commencer à éduquer votre chien !

  1. Une fois que vous aurez acquis vos capacités mécaniques, « remplissez le clicker ».
  2. Prenez des petites gâteries que votre chien aime.
  3. Appuyez sur le bouton du clicker (évitez de le faire près des oreilles de votre chien),
  4. puis donnez-lui une gâterie.

Commencez avec 15 petites gâteries, et faites trois sessions distinctes de 15 gâteries chacune le premier jour. Ensuite, quand votre chien est couché loin de vous dans la pièce, donnez un coup de clicker. Le chien vous regarde-t-il, les oreilles dressées, se rapprochant pour recevoir sa petite gâterie ? Si tel est le cas, le clicker est chargé et vous pouvez commencer à l’utiliser pour l’éducation. Si non, chargez le clicker pour quelques brèves sessions supplémentaires.

Si votre chien a peur du bruit, essayez un clicker plus doux ou essayez avec un stylo à bille. Chaque fois que vous cliquer, donnez un renforceur, l’idéal c’est 1 ou 2 secondes après le clic, surtout avec un chien qui débute. Imaginez que le clicker est le salaire de votre chien – cliquer sans lui donner de petites gâteries c’est comme un salaire qui ne serait pas versé… retourneriez-vous travailler le lundi suivant ?

Méthode clickerLa nourriture est dans l’ensemble le meilleur renforceur pour commencer. Par la suite, on peut incorporer des jouets et des jeux que votre chien aime.
Imaginez que le clicker est en fait un appareil photo avec lequel vous « photographiez » les comportements que vous aimez lorsque le chien les adopte. Si vous indiquez « assis » au clicker, cliquez lorsque les fesses du chien touchent le sol, puis donnez-lui une petite gâterie. Si vous cliquez en retard, vous n’avez pas pris votre photo – cliquez lorsque votre chien s’assied ou se couche, pas après.

Lorsque vous éduquez votre chien au clicker, évitez d’ajouter un indice jusqu’à ce que votre chien adopte le comportement de manière fiable. Vous voulez un bon rythme de comportement, cliquez, donnez une gâterie. Dès que votre chien prend sa gâterie, il s’assied à nouveau.

A ce point, vous pouvez commencer à ajouter l’indice. Dites « Assis » dès que l’arrière train de votre chien s’abaisse, puis cliquez lorsqu’il est assis. Lancez la gâterie pour qu’il soit obligé de se lever pour la manger, et il est alors prêt pour un autre « Assis ». S’il hésite à baisser ses fesses, cliquez tout de même – il essaie de faire l’association entre l’ordre et le comportement.
Une fois qu’il répond à l’indice de manière fiable, commencez à tester la régularité pour que votre chien réponde à l’indice de manière fiable dans un certain nombre de contextes différents, même à distance.

Les mythes sur le clicker

Ceux qui éduquent les chiens au clicker ont toujours sur eux un clicker et de la nourriture. Le clicker est un outil d’éducation pour apprendre de nouveaux comportements. Une fois que le comportement est obtenu uniquement grâce à l’indice et qu’il se produit régulièrement comme vous le voulez, vous n’avez plus besoin du clicker. Vous pouvez alors éliminer les gâteries et les remplacer par des jeux et des récompenses, et uniquement avoir recours aux gâteries comme renforceur de temps à autre.

Les éducateurs au clicker passent outre le comportement indésirable. La suppression peut certes être un outil très efficace pour modifier un comportement, mais ne fonctionnera pas pour les comportements d’auto-renforcement. Les éducateurs au clicker utilisent une combinaison de gestion (éviter l’opportunité de répéter un comportement indésirable), la punition négative (équivalent chez le chien de « je t’ignore » ?) et dressage aux comportements incompatibles (un chien ne peut pas sauter s’il est assis) pour traiter les comportements d’auto-renforcement. Les éducateurs au clicker se concentrent sur ce qu’ils veulent que le chien fasse plutôt que sur le comportement indésirable en question.

Toutes les éducations au clicker se valent. Tous les éducateurs qui utilisent les clickers ne sont pas tous des « éducateurs au criquet » puisque de nombreux éducateurs utilisent un clicker en même temps que des coups de laisse. L’éducation au clicker ne fonctionne pas sur certaines races/avec certains chiens. Tous les chiens peuvent apprendre par l’éducation au clicker, quel que soit leur race ou leur âge !

Vous pensez que votre voix est aussi efficace qu’un clicker pour obtenir le comportement voulu ? Ce n’est pas le cas ! Les recherches indiquent qu’un clicker est plus rapide et un incitateur de comportement plus efficace qu’un incitateur verbal.

Articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *