Guide pour de longues promenades avec votre chiot

Chiot longues promenades
Les premières randonnées sont une joie pour tout le monde. Maintenant il doit être prêt à faire de longues promenades et de courtes randonnées, que vous pourrez augmenter progressivement. Les longues sorties sont bénéfiques pour vous, tout comme votre chien. Elles renforcent les muscles de ses jambes, ses poumons et son cœur. Un chiot qui fait beaucoup d’exercice est plus vif et apprend plus facilement les ordres du dressage. Cela peut même le rendre plus gai.

Si le temps s’améliore et vous avez envie de faire une randonnée en montagne, il est grand temps d’emmener votre chiot. Apprendre à un chiot ce qu’est la randonnée est une joie pour tout le monde. Il est maintenant prêt à faire de plus longues promenades et de courtes randonnées qui peuvent aller en augmentant. De plus grandes promenades profitent à votre chiot autant qu’à vous. Cela renforce les muscles de ses pattes, ses poumons et son cœur. Un chiot qui fait beaucoup d’exercice est plus vif et apprend les ordres de dressage plus facilement. Cela peut même lui donner le moral davantage.

Au contraire, un chiot qui ne fait pas assez d’exercice sera naturellement plus paresseux, dormira davantage et aura une intelligence plus molle. Il répondra moins vite aux ordres et dans l’ensemble, ne sera pas intéressé par les activités. Il est facile d’augmenter les promenades d’un chiot et de commencer à faire de la randonnée, mais il faut le faire correctement pour la sécurité et pour éviter les blessures.

Sécurité d’abord

Vaccinations – Vérifiez que les vaccins de votre chiot sont bien à jour avant de partir. Demandez à votre vétérinaire s’il conseille la vaccination contre la maladie de Lyme si vous allez dans une zone boisée.

Puces et tiques – Mettez-lui une lotion antipuces et tiques avant de partir ou vérifiez dès votre retour.

Identification – Vérifiez que les renseignements sur le collier de votre chiot sont à jour et qu’il porte une indication qu’il est vacciné contre la rage. Si vous pensez que c’est nécessaire devenez membre d’une association qui se charge de rechercher les chiens égarés.

Kit de premiers secours – Emportez un kit de premiers secours pour vous et votre chiot, qui contient une crème solaire, de la gaze, des bandes, des sparadraps, du péroxide d’hydrogène, un liquide pour les yeux et des ciseaux.

Emportez une laisse de secours – Une laisse peut s’user ou se déchirer au cours d’une promenade.

Vérifiez tous les orifices – Vérifiez les oreilles, les yeux et le nez après une randonnée, ainsi que la peau et les pattes de votre chiot.

Eviter les blessures

Entraînez votre chiot – Entraînez progressivement votre chiot à faire des promenades de plus en plus longues ou de courtes randonnées. Allez un peu plus loin chaque jour et ajoutez des montagnes également.

Observez les signes – Notez les signes d’un début de blessure, comme un chiot qui préfère une patte ou qui secoue sa patte. S’il ralentit, ralentissez avec lui. Si nécessaire, allez sur le côté et reposez-vous un peu, puis revenez sur vos pas, même si vous n’avez pas atteint le sommet.

Hydration – Il est impératif de s’arrêter souvent pour boire. Si votre chiot ne veut pas boire, versez-lui un peu d’eau sur la tête et mettez-lui une goutte ou deux dans la bouche.

Une autre manière de profiter d’une randonnée tous les deux est d’acheter un sac à dos pour chien. Les chiens aiment « travailler » et vous serez ravi que votre sac pèse moins lourd. Habituez bien votre chien au sac à dos avant la randonnée et ne le remplissez pas beaucoup – juste quelques petites choses légères pour commencer. Par la suite, un chien peut porter un poids égal à ¼ voire 1/3 de son poids.

ET n’oubliez pas de lui donner des friandises et de le féliciter sur le chemin. Vous pouvez encourager votre chien avec des « Bien ! » et en touchant sa tête ou son dos légèrement tout en marchant. Vous serez bientôt tous deux en meilleure santé et vous aurez des mollets de rêve.

1 commentaire
  • ET pendant les randonnées, promenades, balades, il faut profiter des rencontres avec ses congénères pour le sociabiliser. Le chiot a besoin de jouer et d’apprendre au contact des autres chiens, il est donc primordial pour son équilibre qu’il puisse croiser d’autres chiens. Pour la sociabilisation interspécifique (Chat, chevaux, vaches, poules), profitez également de ces balades pour le faire découvrir ce qu’il ne connait pas. Sinon plus tard vous risquez d’avoir des surprises et la rééducation sera bien plus longue…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *