Aidez votre chiot dans cette période de peurs et de craintes

chiot peurs
Si votre chiot a très peur lorsqu'un sac plastique éclate près de lui lorsque vous le promenez, il fait preuve d’un sens normal de peur. Si vous remarquez que votre chiot a soudain peur du coussin sur le canapé, c’est un signe que cette période de peurs et de craintes a commencé. Les chiots passent par diverses périodes de développement et durant cette période, votre chiot peut apprendre à dominer ses peurs et ses craintes. Apprenez à aider votre chiot à traverser cette phase.

Si votre chiot sursaute lorsqu’un sac plastique éclate près de lui lors de sa promenade, il fait preuve d’une peur normale. Mais si vous constatez que votre chiot a soudain peur du coussin sur le canapé, c’est un signe que cette période de peurs a commencé. Les chiots passent par diverses périodes de développement y compris celle où domine l’instinct de fuite et celle de l’adolescence, et il se peut qu’il soit conditionné par la douleur et la peur.

Donc, la peur en elle-même n’est pas un signe de cette période, elle en est le résultat. La manière dont vous la gérez va avoir une grande influence sur la possibilité qu’il aura de gérer les données qu’il percevra de manière calme et paisible. Vous pouvez aider votre chiot avec quelques techniques simples.

Aider votre chiot à réagir raisonnablement

Identifier ce qui se passe. Un chiot mordillera peut-être un fil électrique et recevra une décharge, mais associera la décharge à autre chose, voire à une personne de la maison. Il faut savoir être créatif quand vous déchiffrez exactement ce qui s’est passé et ce à quoi votre chiot l’associe.

Chiot peurLorsqu’il se passe quelque chose, agissez sans tarder. Par exemple si vous faites claquer une bulle de chewing-gum et chantez et vous lui marchez sur la patte avec un tas de magazines sur le bras et, surpris par son cri de douleur, vous laissez tomber les magazines à côté de lui, il est temps de prendre un peu de recul et réfléchir à ce que supporte votre chiot. Il est fort probable que votre chiot ait à l’avenir peur des magazines, qu’il va associer à sa douleur à la patte. Ce ne sera pas la bulle de chewing-gum ou le fait que vous ne savez pas chanter. Résistez à votre première envie qui est celle de le cajoler. Cela ne fera que renforcer sa peur et l’idée qu’il s’en fait. Ce qu’il vaut mieux faire est de lui parler “alors mon chou qu’est-ce qui se passe ?” et laisser les magazines par terre. Laissez-le découvrir les magazines à son rythme. S’il les évite pendant trop longtemps, attirez-le en mettant de petites gâteries dessus.

Cette période de peurs est en fait la seconde que traverse votre chiot. Aux alentours de six semaines, les chiots connaissent souvent leur première période de peurs, et c’est sans doute quelque chose à quoi vous n’avez pas assisté. Si vous ne travaillez pas avec votre chiot pour gérer ses craintes, vous aurez un chien qui aura peur de l’orage parce que le chat l’a un jour griffé pendant un orage, voire des situations plus complexes.

Gardez toujours à l’esprit que vous êtes le chef de meute qui dirige votre chiot, pas un parent qui calme un bébé qui pleure. Votre chiot vous saura gré de lui envoyer des instructions claires et calmes et vous aurez un chien adulte bien équilibré.

Articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.