Berger Blanc Suisse

Caractéristiques de la race Berger Blanc Suisse

Poids
25 à 50 kg
Taille
55 à 66 cm
Besoin d'exercice
Important
Poil
Mi-long
Perte de poils
Très importante
Suisse
Origine
Suisse

Le Berger Blanc Suisse ou Berger Blanc Canadien est un chien de berger ressemblant particulièrement au Berger Allemand excepté qu’il est blanc. Chien très joueur et adorant la vie en extérieur, il est un chien de famille des plus agréables. Assez haut sur pattes, il est assez sportif et aime beaucoup passer du temps avec son maître pour qui il voue une confiance sans faille.

Sommaire

Origine de la race

Le Berger Blanc Suisse est constitué par la race des bergers allemands dont les animaux à poils blancs ne sont pas reconnus. La Suisse, qui a importé ses premiers sujets en 1970, a décidé d’en assumer la paternité et à partir de 2002, la race du berger blanc a été reconnue par la FCI.

Apparence

Berger Blanc Suisse chiot

Le Berger Blanc Suisse ressemble beaucoup au berger allemand, bien qu’il soit plus allongé et moins anguleux que ce dernier.

Robuste et puissant, il a des oreilles dressées et sa robe blanche est à double poil long ou moyen. Ses yeux en amande ont une couleur pouvant aller du brun au brun fauve. Sa queue insérée est attachée bas et au minimum, elle atteint le jarret.

Le mâle mesure 60-66 cm pour un poids de 30 à 40 kg ; la femelle mesure 55-61 cm et pèse entre 25 et 35 kg.

Caractère et éducation

Gentil avec les enfants
Supporte la solitude
Aboie

Le berger suisse blanc est attentif et vigilant. Sans être spécialement nerveux, il a toutefois un fort tempérament. Réservé avec les étrangers, il se révèle affectueux avec les habitués et les enfants. Très intéressé par les activités de son maître il adorera vous regarder pendant des heures. Dépourvu totalement d’agressivité, il saura être le compagnon de jeu idéal des enfants qu’il apprécie beaucoup. En effet, il aime être en leur compagnie. Toujours partant au jeu, c’est un chien qui aime se dépenser.

Affectueux

Le Berger Blanc Suisse est un chien très affectueux. Il possède un caractère très simple et joueur, il apprécie particulièrement la compagnie de sa famille et peut d’ailleurs avoir du mal avec la solitude. Il aime en effet tous les câlins que peuvent lui faire tous les membres de sa famille.

Calme

Très énergique lorsqu’il est petit, il se calme au fur et à mesure qu’il grandit pour, une fois adulte être un chien assez calme. Bien que sa taille pourrait faire penser le contraire, il sait parfaitement se faire discret, même dans un petit espace. Il est aussi capable de s’entendre avec tous les animaux de la maison. En effet, il ne sera pas agressif avec les chats ou les autres petits animaux.

La chasse

Le Berger Blanc Canadien n’est pas particulièrement chasseur, il peut arriver parfois qu’il court derrière une proie mais n’ira jamais trop loin de vous. Il n’ira jamais perdre la proximité avec son maître en qui il est beaucoup trop attaché.

Les aboiements

S’il perçoit une menace pouvant venir sur son territoire, il pourrait aboyer. Il s’agit de la seule raison qui pourrait pousser un Berger Blanc Suisse bien éduqué à aboyer. En effet, les chiens de cette race n’ayant pas suivi une bonne éducation peuvent se montrer plus bavards. Toutefois, ce problème se règle très facilement car c’est un chien qui apprend très vite.

Comportement avec les enfants

Le White Swiss Shepherd Dog est un chien parfaitement adapté à la vie de famille avec des enfants en bas âge. Il est très calme et très patient il aimera donc beaucoup être en présence des enfants, peu importe leurs âges.

Santé et bien-être

Robuste
Adapté au chaud
Adapté au froid

Bien que très robuste, le Berger Blanc Suisse est parfois en proie à des problèmes de diarrhées. Certains sont même prédisposés à des problèmes de dysplasie coxo-fémorale et d’Ivermectine. Leur attachement excessif à leur maître peut entraîner un problème d’hyperattachement.

Pour qu’il se sente bien, il a besoin de promenades importantes mais il n’a pas besoin de sport en tant que tel. Puisqu’il s’agit d’un chien assez calme, les promenades quotidiennes lui suffiront. En revanche, il aura besoin de jouer avec vous afin de continuellement renforcer l’affection qu’il vous porte.

assurer son chien

Entretien

Perte de poils
Bave
Brossage fréquent

L’entretien du Berger Blanc est assez simple car il n’a pas besoin de brossage très régulier. Il connaît deux mues par an. Il n’y a que durant cette période ou il lui faut un brossage quotidien. La taille de ses griffes est aussi à surveiller car, comme le Berger Allemand, c’est un chien dont les griffes poussent très rapidement.

A savoir : Le poil du Berger Blanc Suisse est autonettoyant. C’est-à-dire que vous n’aurez pas forcément besoin de lui faire prendre de bains régulièrement.

Alimentation

L’alimentation du Berger Blanc Suisse doit être comme beaucoup d’autres races, adaptée à l’activité physique du chien. Aussi, il est nécessaire que cette alimentation soit équilibrée afin qu’il ne possède pas de carences.

Activité physique

Besoin d'exercice
Vie en appartement
Bon gardien

Très friand de promenades, le Berger Blanc Suisse n’a pour autant pas nécessairement besoin d’avoir de promenades très longues. Ce qu’il préfère le plus, c’est de faire de petites promenades régulières plutôt que de longues promenades une fois de temps en temps. Aussi, c’est un chien qui aime beaucoup jouer avec ses congénères ainsi qu’avec les membres de sa famille.

Quel est le prix d’un Berger Blanc Suisse ?

Pour acquérir un Berger Banc Suisse, les prix sont compris environ entre 1’300€ et 1’700€.

Quel est le maître idéal d’un Berger Blanc Américain ?

Le Berger Blanc Suisse se sentira parfaitement bien dans une famille avec des enfants. S’il peut avoir un jardin, c’est l’idéal pour lui. Le cas échéant, des promenades quotidiennes lui conviendront également. Très attaché à son maître, il a besoin de sa présence le plus possible. Pour des personnes âgées, il pourrait convenir car il est assez calme, toutefois il aura toujours besoin de ses balades régulières. Finalement, au-delà d’un maître sportif, il préférera davantage des moments câlins avec un peu de jeu plutôt qu’une longue course à pied.

Quelle est la durée de vie du Berger Suisse ?

En moyenne, le Berger Blanc Suisse à une longévité assez importante puisqu’il vit en moyenne 14 ans.

3.6/5 - (37 votes)
Photo of author
Auteur
Jerome Guyonnet
Passionné par les chiens depuis l'enfance et ayant grandi entouré de chiens, j'ai suivi de nombreuses formations d'éducation canine que j'ai pu mettre à profit avec de nombreux chiens. J'ai choisi de partager mes connaissances via ce site.

24 questions ou expériences sur la race Berger Blanc Suisse

  1. Si je suis votre résonnement sur la solitude, travaillant en 2×8, je dois me mettre au chômage pour adopter un BBS??? 😅😅😅
    Par expérience, bien éduqué tout petit, il supporte la solitude comme n’importe quel chien, tous les éleveurs professionnels et encore sencés vous le diront également…

    Répondre
    • Bonjour Thomas,

      L’éducation peut aider à mieux gérer la solitude d’un chien mais certaines races sont tout de même bien plus disposées à la solitude que d’autres. Je regrette que vous trouviez notre article moyen mais d’expérience je peux vous confirmer que le BBS supporte mal la solitude.

      Des clients qui ont aussi un travail prenant ont dû faire appel à un dog sitter pour promener leurs chiens 2 fois par semaine pendant 2 à 3h00. La situation s’est améliorée avec des chiens qui aboient beaucoup moins et ont un comportement moins destructeur.

      Concernant les éleveurs pros, s’ils ne vous alertent pas sur ce point c’est qu’ils ne sont peut-être pas si pro. Les éleveurs de BBS renommé le font en voici un exemple : https://www.les-petites-pattes-blanches.fr/caract%C3%A8re-du-chien/

      Répondre
      • Bonsoir Nicolas, désolé mon commentaire était un peu déplacé, je pense que pour pas mal de races de chiens, dont les chiens de berger, 2 fiches pourrait être faîtes, entre ceux qui vivent en zone urbaine et ceux qui vivent en campagne… un chien qui passe 20h/24 en appartement (donc 4 heures de ballade/jour ce qui est vraiment pas mal) et un chien qui vit en maison avec 500 voir 1000m2 de terrain, le comportement est totalement différent, on en revient d’ailleur à la solitude, car nos chiens pour la plupart en campagne dorment dans le garage avec accès terrain à tout moment, accès maison lorsque nous sommes présent.
        Pour établir une fiche « campagne », il est mieux de se rapporcher d’éleveurs qui sont
        vraiment en campagne, il sont unanimes sur l’adaptation du BBS et de beaucoup d’autres races à la solitude, je précise dans un mode de vie campagne.
        Votre fiche n’est pas mauvaise désolé encore, mais à mon avis reflète plus de BBS qui vit en ville.
        Cordialement

        Répondre
  2. Bonjour,
    Nous avons un Berger Blanc de 8 ans qui n’est pas notre premier chien et je ne conseille pas du tout cette race. Bien que très affectueux le BBS est un chien très sensible et assez peureux de nature.
    La plupart des pensions qui gardent les chiens en liberté refusent la race systématiquement…
    Malgré l’intervention de plusieurs comportementaliste ou dresseur, nous n’avons jamais réussi à le canaliser entièrement, il faut vraiment que ça soit le seul animal de la famille car il demande que toute l’attention soit centrée sur lui.
    Pour moi c’est un chien très difficile à canaliser…

    Répondre
  3. Ma berger blanc suisse a aujourd’hui 9 ans. Si j’avais su toutes les galères qu’elle m’a apportée jamais j’aurais choisi cette race. Ils sont très peureux pour la plupart. Mes vacances, mes sorties etc tournent autour de ce que peut supporter ma chienne. Je ne peux pas l’emmener partout avec moi car trop peureuse et pourtant je me suis ruinée en maître chien. Rien n’a jamais fonctionné. L’elevage où je l’avais prise m’avait dit de pas m’en faire, qu’elle finira par ne plus avoir peur. J’attends toujours ce fameux jour.

    Répondre
  4. Ma chienne BBS a 4 ans aujourd’hui. Au début à ses 4mois lorsque mon fils l’a adopté impossible de la promener en bordure de route, elle avait peur de tout, il devait la porter aux bras. Elle ne supportait pas quand mon fils partait travailler, elle faisait des dégâts a chaque fois : mâcher le câble électrique du ventilateur, vider la poubelle etc…au bout d’un mois mon fils n’en pouvant plus a accepté que je l’a récupère. Ça été radical, plus aucun dégâts, car ne travaillant pas, on faisait des balades en campagne et progressivement en ville 2 à 3 fois par jour avec d’autres congénères et leurs maîtres. Pas de stress lors de mes absences car je l’ai progressivement habitué à mes absences. Elle vit avec moi dans la maison avec un jardin clôturé.Elle a bénéficié d’un dressage tout en douceur par un dresseur canin professionnel (30ans d’expérience). Les 2 seules choses dont elle a toujours peur sont les coups de fusils et les feux d’artifices, mais avec le temps elle est moins stressée par les coups de fusils. Par contre elle a un instinct de prédation que le dresseur n’a pu atténuer concernant les lapins, les pigeons, les poules, qu’elle chasse et mange, alors qu’elle n’est absolument pas agressive avec ses congénères, les enfants et les personnes. Elle est très affectueuse, fidèle et sensible au ton de la voix. Elle apprend très vite à condition de lui parler avec douceur et fermeté, elle est très intelligente et sociable. Je l’emmène partout en vacances. Pour moi la seule contrainte c’est la perte de ses poils qui nécessite un brossage régulier surtout aux périodes de mues et le passage de l’aspirateur quotidien et de passer le rouleau sur les vêtements surtout ceux qui sont noirs. Mais pour ce seul inconvénient tout le reste n’est que pur Bonheur je ne regrette pas un seul instant de partager ma vie avec elle. C’est une Chienne Exceptionnelle mais effectivement pas destinée aux personnes qui doivent travailler hors de chez eux ou dont le travail est trop prenant.

    Répondre
  5. J’ai un voisin qui en a un, c’est une vraie catastrophe, nous étions plusieurs à se retrouver dans un parc avec tous les chiens en liberté, tous allait bien, les chiens jouaient ensemble, il y en a juste un qui en grandissant est devenu très agressif c’est le berger blanc.
    Du coup maintenant son maitre le promène tout seul en laisse, pas cool…

    Répondre
    • J’ai un berger blanc de 20 mois il aime dominer les autres mâles mais c’est aussi jouer avec certains il faut être attentif et le recadré quand il commence à être un peu trop enteprenant c’est un travail sur le long terme il peu être têtu c’est le cas du mien mais ça aussi ça ce corrige

      Répondre
  6. Bonjour, ma chienne bbs a 7 ans et demi. Paddle, vélo, bateau , je lui apprends (quoiqu’elle fasse cela très aisément après une démonstration et qqs croquettes) un peu tout .
    Elle sait jouer seule comme avec ses maîtres. Oui, les coups de feu l’effraient mais elle se planque bien au fond du vide sanitaire où elle y dort tous les soirs. La niche servant aux petits matins frais, quand les maitres tardent à se lever. Rester devant une pizzeria est un petit jeu du  » pas bouger » du moment qu’elle peut entr’apercevoir ses maîtres.
    Nous lui apprenons le  » tu gardes la maison  » quand nous sortons sans lui faire passer la moindre inquiétude.
    C’est une race extraordinaire…son souci, elle aime bien vadrouiller seule la nuit et grimpe comme un écureuil sur les murs.

    Répondre
  7. J’ai eu mon 1er BBS il y a bientôt 13 ans, il est toujours parmi nous …
    C’est un chien exceptionnel !!!
    Il est adorable, affectueux, protecteur avec les enfants (en promenade, il ne les quitte pas des yeux), il est adorable avec les chats et ses congénères, je ne l’ai jamais entendu grogner, il aboie seulement quand quelqu’un frappe à la porte. Contrairement à ce que d’autres ont pu dire plus haut, le BBS n’est pas un chien peureux s’il est habitué à toutes sortes d’environnements et situations (et je peux vous dire que j’en connais des maîtres de BBS).

    Après oui, c’est un chien proche de ses maîtres (voir pot de colle), le nôtre est plutôt indifférent envers les étrangers, mais il se laisse caresser et vient quand on l’appelle.

    Notre veto adore voir notre chien, car c’est un chien calme, qui se laisse ausculter sans le moindre problème, il me dit à chaque fois que ça serait génial si tout les chiens étaient comme ça !

    Son seul défaut, c’est que comme beaucoup de chien, il perd ses poils, mais franchement avec tous les points positifs qu’il a je m’en fiche complètement !

    Notre chien est aussi devenu chien médiateur auprès des enfants handicapés de mon travail depuis que j’ai suivi une formation de chargée de projet en médiation par l’animal.

    Depuis bientôt 1 an, nous avons pris un 2ème BBS, alors oui il est plein de vie, oui, il a fait des bêtises, oui, il a dû apprendre à supporter nos absences, mais aujourd’hui à 10 mois, c’est un chien bien dans ses pattes, et je retrouve chez lui les mêmes traits de caractères que notre 1er BBS, même s’il a aussi son caractère qui lui est propre…
    Lui aussi sera chien médiateur !

    Malheureusement cette race devient de plus en plus populaire et certains font n’importe quoi avec cette race !

    Un bon éleveur prendra toujours le temps de savoir où son chien va vivre avant d’accepter de le vendre et il fera tous les tests nécessaires pour éviter des pathologies transmissibles génétiquement, il veillera aussi aux « mariages » des chiens, être éleveur ne s’improvise pas et avoir un chien bien dans ses pattes ça commence déjà par un bon élevage !

    Bien sûr malheureusement, tout comme chez les êtres humains et dans d’autres races de chiens, même en respectant tout ça, il peut y avoir des exceptions…
    La race ne fait pas tout !

    Répondre
    • Comme beaucoup de bbs tous n’on pas le même caractére le mien à 20 mois aime dominé les mâles mais sais jouer avec ceux qu!il connais bien il est têtu le rappel au pied seul impécable dès qu’il y à un chien au loin il part et là le rappel zero😫 à par ça c’est un amour je le recadre réguliérement sur ses écarts c’est un travail de tout les jours je vis en appart il est abitué à être seul petit des dégats mais mis en enclo dès mon départ au boulo et personne n’as signaler des aboiements et à 17h30 sorti en forêt avec les copains et copines mais en surveillant son comportement de dominance

      Répondre
    • Bonjour

      J’ai aimé votre témoignage, j’ai un bb bbs de 3 mois et je suis un peu dépassée malgré que j’aille en éducation C’ets notre 1er chien. Ile est encore un bb mais avec ses 15 kg même quand ça veut jouer et mordiller ça devient vite compliqué. Et je ne vous parle pas des moments de folies ou ça court dans tous les sens 😅
      Pourrions nous nous mettre en contact que je puisse vous demander des conseils ?

      Répondre
  8. img 20230521 eira.jpg

    Bonjour,

    Nous avons une chienne BBS qui va avoir 14 ans le 22 juillet.
    C’est juste une grosse boule d’amour. Il y a encore 1 an, elle était extrêmement joueuse, sportive est très câline.
    Elle aime tous les autres animaux (chien, chat, poule, lapin et autre).
    Elle adore les randonnées pédestre et la course à pieds. Le BBS est très sportif.
    Elle a été facile à éduquer mais il faut être ferme dés le début et se faire respecter.

    Malgré tout c’est un chien craintif qui chouine beaucoup et qu’il faut sociabiliser très tôt.
    De ce fait, il ne faut pas arriver trop vite vers elle surtout les enfants qu’elle ne connait pas, même pour jouer. On ne sait pas la réaction qu’elle pourrait avoir.
    Nous l’emmenons partout même en vacance (location, hôtel, restaurant…) à savoir qu’elle est éduquée et sage.
    Elle était seule la journée et nous attendais avec impatience le soir. Elle s’est faire la différence entre les journées de travail et le Week end.

    En bref, pour moi le BBS est un chien fait pour vivre au sein d’une famille avec enfants.
    Il n’aime pas trop la solitude mais s’y habitue si nécessaire. Il est un peu collant.
    Il a besoin d’être beaucoup promener, de jouer et d’avoir beaucoup de câlin.

    J’adore cette race de chien

    Gentil avec les enfants
    Supporte la solitude
    Aboie
    Robuste
    Perte de poils
    Bave
    Brossage fréquent
    Répondre
  9. Nous avons un BBS male de 14 mois et c’est un bonheur. Il aime beaucoup jouer et peu être parfois très entreprenant à cette fin. Nous, ça ne nous dérange pas. Il a un grand jardin pour se défouler et nous le sociabilisons en club canin. Tout se passe très bien. Nous partons du principe que quand on achète un animal, c’est pour s’en occuper, donc nous ne sommes pas déçus ni surpris.
    Le site décrit parfaitement notre chien.

    Répondre
  10. 20161226 175031.jpeg

    J’ai un BBS de 11 ans 1/2, qui est une véritable merveille. Bien sûr il perd ses poils, bien sûr il a de temps en temps des problèmes intestinaux (problèmes de cette race), bien sûr il « ulule » quand on s’absente mais se calme au bout d’un moment. Adorable avec les enfants, petits et grands chiens, chats rencontrés en promenade… un peu indifférent avec les personnes rencontrées, mais je l’appelle et il vient se faire caresser. Je n’ai JAMAIS regretté mon choix pour cette race. J’en ai bavé au début pour l’éduquer mais avec patience et amour on arrive à tout : promenade sans laisse en ville etc… Il fait vraiment l’admiration de tous et je l’adore !!! Seul problème : il a déjà plus de 11 ans 😢

    Gentil avec les enfants
    Supporte la solitude
    Perte de poils
    Brossage fréquent
    Répondre
  11. Bonjour à tous,

    J’ai également pris un BBS comme premier chien et j’ai eu la chance de pouvoir me dédier à 100% à lui la première année. Heureusement d’ailleurs, car il m’a fait de l’anxiété de séparation dès le départ, se jetait contre les murs, déféquait, hurlait à la mort, aboyait des heures durant, grimpait sur les meubles…. Ca a été très dur au départ. Avec un côté craintif qu’il a été nécessaire de travailler. Toujours en positif.
    Je l’ai toujours emmené avec moi partout (à 5 ans, il a vécu en France en Espagne et en Italie, en maison, appartement, chambre en colloc) et c’est presque mon ombre. Il s’adapte absolument partout, ne craint plus la solitude y compris dans un environnement totalement étranger. Il attend sagement. A peur de très peu de choses (surtout les bruits qui claquent: orages, feu d’artifices). Il est très bien dans ses pattes. On a même fait tout le tour de l’Italie ensemble: est rentré partout (bibliothèque Nationale, arènes, musées, visites en tous genres dont des souterrains…). Les gens sont toujours étonnés de le voir aussi à l’aise partout, d’un calme et d’une grande obéissance.
    MAIS, car il y a un mais… Sans ces années de travail dédiées entièrement à mon chien, jamais je n’aurais eu ces résultats. Je pense donc que c’est une race, au vu de sa très grande sensibilité, (de ce que j’en ai vu) dont la socialisation doit être extrêmement poussée (j’en ai bavé avec la proprioception..!!), et ce, dans tous les sens du terme. Sous peine d’avoir des troubles du comportement à l’âge adulte…
    Une race de chien pas facile à appréhender mais qui, bien dans ses pattes, ne vous fera pas regretter un seul instant le choix de la race.

    Bien dans sa tête, le Berger Blanc Suisse est un amour de loulou: sociable, à l’aise partout, câlin, pot de colle, calme en intérieur, actif en extérieur, d’une facilité d’adaptation déconcertante. Il ne cherche qu’à vous faire plaisir ! Vous êtes tout pour lui avec les conséquences que cela implique.

    Répondre
  12. Ma chienne BBS (décédée aujourd’hui) habitait en ville et ne craignait absolument pas la solitude. Elle m’attendait juste patiemment dans la pièce par où je suis sortie. Par contre éducation de 7 mois pour être OK chat à l’âge de 9 ans (âge de son adoption)…donc très intelligents même quand ils sont vieux.

    Répondre

Une question sur la race ? Un retour d’expérience de maître ? Partagez ici !

Format .jpg uniquement, mode paysage de préférence

À voir aussi sur Chienderace

À propos de Chien de race

L'équipe de Chien de Race souhaite vous offrir des informations sur les différentes races de chiens pour vous guider vers la race qui vous correspond.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Menu

L'équipe Édito

Qui sommes-nous ?

Une question avec l'éducation de votre chien ?

Emmanuelle Gauthier : intervenante en comportement animal peut vous aider. Découvrez ses formations en ligne qui peuvent vous aider à renouer en complicité avec votre chien.