Instructions pour commencer l’éducation à l’obéissance

chiot obéissance
Si votre chiot semble être tout fou fou et vous bouscule quand vous avez du linge dans les mains, joue avec vos pieds quand vous marchez ou aboie sans cesse contre le chat, l’éduquer à l’obéissance peut être la solution à tous ces problèmes. Si vous commencez maintenant, votre chiot va comprendre ce que vous attendez de lui dès le jeune âge. Comprendre les règles simplifie le travail pour vous, comme pour lui. Ce qu’il faut surtout, c’est de faire simple au début et il faut que ce soit une expérience positive pour tous les deux. Voici comment commencer.
Instructions pour commencer l’éducation à l’obéissance
Note des lecteurs : 5/5 (100%) 1 vote[s]. Cliquez sur les étoiles pour noter !

Chaque propriétaire de chien aimerait avoir un chien bien élevé, mais certains ne réalisent pas que cela ne vient pas naturellement chez un chiot. Le chiot n’a aucune idée des règles des hommes et c’est à vous de lui apprendre. Si vous commencez l’éducation à l’obéissance maintenant, vous aurez un avantage sur plus d’un autre maître et votre chiot comprendra très tôt ce qu’on attend de lui. Comprendre les règles rend la vie plus agréable pour vous deux.

Si votre chiot semble incontrôlable en se précipitant sur vous quand vous avez les mains pleines de linge, mordille vos chaussures lorsque vous marchez ou ne s’arrête pas d’aboyer envers le chat, l’éducation à l’obéissance peut aider. Ce qu’il faut c’est que cela reste simple au début et que ce soit une expérience positive pour vous deux.

Il faut lui apprendre d’abord les ordres de base

Assis – Debout, une gâterie dans la main, devant la truffe de votre chiot. Dites « Assis » et levez la gâterie vers la tête de votre chiot. En ce faisant, l’arrière-train de votre chiot doit naturellement s’abaisser et il s’assoit automatiquement. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez appuyer gentiment sur son arrière-train tout en disant de nouveau “Assis”. Félicitez-le et donnez-lui des gâteries lorsqu’il s’assied. Faites cet exercice plusieurs fois par jour.

Pas toucher – Faites asseoir votre chiot. Mettez une gâterie ou un jouet juste devant lui. Dites « Pas toucher ! » et mettez la main à proximité de l’objet. S’il s’en rapproche, couvrez-le de la main et répétez « pas toucher ! » Retirez la main et attendez quelques secondes. Puis félicitez-le et donnez-lui une autre gâterie, différente de celle que vous utilisez pendant les leçons. Répétez l’exercice tous les jours et augmentez la durée pendant laquelle il ne doit pas toucher à la gâterie ou au jouet.

Regarde-moi – Attirez l’attention de votre chiot et montrez-lui une gâterie dans votre main. Levez-la progressivement vers le front en disant “Regarde-moi” tout en levant la main. Puis, n’utilisez plus de gâterie et faites-le vous regarder simplement en donnant l’ordre et levant la main au visage.

Au pied – Un ordre extrêmement important pour la sécurité de votre chien. “Au pied” est assez facile quand il est en laisse, mais sera un peu plus difficile quand il n’est pas en laisse. Faites asseoir votre chiot devant vous avec une laisse de 1,50 à 2mètres et ayez une gâterie dans la main. Dites “Regarde-moi !” pour attirer son attention, puis accroupissez-vous légèrement, tapez sur la cuisse et dites “Au pied !”. Tirez légèrement sur la laisse et tirez votre chiot vers vous, une main sur l’autre. Récompensez-le en le félicitant et avec une gâterie. Faites cet exercice pendant une semaine ou davantage et ensuite, dans un espace fermé comme votre cour, vous pouvez commencer à le faire sans laisse.

Les chiots qui n’ont pas été éduqués à l’obéissance sont plus confus et plein d’anxiété que ceux qui sont dressés. Imaginez que vous viviez dans une maison avec des enfants, sans règle définie, pas certain que ce que vous faites ne va pas vous attirer des ennuis. Les chiots ont besoin d’une structure et parfois de discipline, mais il faut le faire de façon positive.

Consultez l’excellent guide de Caroline Lange : “Comment éduquer son chien en seulement 15 minutes par jour” ou visionnez les vidéos de Sandrine Ostmane, Chloé Fesh et Clémentine Turgot. Si votre vétérinaire approuve (la plupart préfèrent que vous attendiez qu’il ait reçu tous ses vaccins), envisagez de l’inscrire dans un cours d’obéissance que vous pouvez trouver par les éducateurs du coin ou dans les animaleries importantes. Un chien bien élevé, ce sont des chats qui ne sont plus terrorisés et un chiot plein de confiance et joyeux.

Articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.