Conseils de sécurité au printemps pour les chiens

Chien conseils pour la sécurité en été

Lorsque vous habitez dans une région douce ou tropicale, la transition du printemps à l’été exigera quelques ajustements pour le chien, tout comme le maître. Tout comme la glace de l’hiver ne se transforme pas en herbe d’été en une nuit, les conditions variables demandent de la flexibilité.

Voici certaines choses à prendre en compte maintenant que le printemps est là

  • Vêtements de printemps d’extérieur : si votre chien porte un manteau en hiver, sauf si le passage à la chaleur est très important, vous allez peut-être choisir de lui mettre un petit pull plus léger pour le promener dans le soleil encore frais. Les chiens qui portent des manteaux s’habituent à cette gestion de leur température corporelle et ils ont facilement froid.
  • Soin des pattes : il est essentiel de bien soigner les pattes au printemps. Tout au long de l’hiver la municipalité n’a pas rechigné à utiliser du sel et autres produits chimiques pour accélérer la fonte des glaces. Les flaques sont toxiques et un problème pour les coussinets.
    N’oubliez pas de laver les pattes de votre chien avec du savon après chaque promenade et surveillez votre chien pour qu’il ne boive pas dans l’eau formée par la neige qui fond pour assouvir sa soif. Le soleil commence à chauffer la route et les chiens ont à nouveau soif lorsqu’ils se promènent, donc emporter une bouteille d’eau et une gamelle pour éviter qu’il ne boive cette eau qui n’est pas bonne pour lui.
  • Mue : De nombreux chiens muent au printemps. La mue est une transition naturelle, mais le poil sec d’hiver peut former des nœuds et des enchevêtrements en se détachant, en particulier si votre chien porte un manteau ou pull à l’extérieur.
    N’oubliez jamais d’enlever les vêtements chauds de votre chien à l’intérieur après chaque promenade. Un brossage doux et régulier au printemps aide à restaurer l’huile dans les nouveaux poils, stimule la peau et évite l’aspect négligé d’un pelage non brossé. Votre vétérinaire peut conseiller des pillules vétérinaires d’Omega-3 pour aider à cette période de transition pour le pelage.
  • Exercice : Un climat plus agréable signifie que nous sommes tous plus actifs. Il est normal que les chiens stockent un peu de graisse en hiver, mais un chien un peu plus lourd doit commencer à faire de l’exercice progressivement au printemps. Tout comme vous avez parfois envie de vous remettre doucement à une routine de promenade, votre compagnon à quatre pattes doit aussi s’y remettre doucement. Faites des promenades de plus en plus longues, même si elles doivent être énergiques dès la reprise.
  • Allergies : Les chiens aussi souffrent d’allergies au printemps. Tout comme les hommes, les chiens peuvent développer des allergies avec les années. Ne soyez donc pas surpris si les réactions allergènes de votre chien changent entre le stade du chiot et l’âge adulte. Le pollen des premiers arbres en fleurs, les pissenlits et les tulipes, la poussière, les moisissures et même les insectes peuvent causer des réactions allergiques.
  • Parmi les symptômes : le chien se gratte, tousse, éternue, sa peau devient squameuse ou son poil peut paraître gras au toucher. N’utilisez jamais de médicaments anti-allergies donnés aux hommes de votre propre initiative. Les médicaments vétérinaires anti-allergies sont efficaces : votre vétérinaire peut prescrire la dose la plus sûre.
  • Plantes toxiques et écailles de cacao : Les bulbes de printemps qui sortent de terre attirent les chiens. Ce n’est pas parce que le chien a décidé d’abîmer votre jardin. Les écureuils et les rongeurs sont également attirés par les bulbes de printemps et un chien un peu cinquisiteur peut en fait suivre leur trace.
  • Mais attention. De nombreux bulbes appartiennent à la famille des plantes alliacées, et les oignons (alliacées) sont toxiques pour les chiens. De plus, les écailles de cacao, souvent utilisées dans les plates-bandes, attirent énormément les chiens mais sont très toxiques pour eux. Ne laissez pas votre chien aller dans les plates-bandes et tout se passera bien.
  • Produits chimiques pour la pelouse : Au printemps, votre chien pourra enfin courir sur l’herbe, non sur de la neige glacée ou le chaume en décomposition. Faites attention à l’endroit où vous le laissez courir. La pelouse de printemps reçoit souvent des soins à base de pesticides et d’herbicides pour se débarrasser des larves d’insectes, des tiques, des puces, des “bestioles” et des mauvaises herbes en train de germer.

Les engrais à base d’azote, les engrais à base de sang, le milorganite, les engrais pour les rosiers et les inhibiteurs de scarabées japonais, les produits de compost, herbicides, insecticides (en particulier ceux qui contiennent des organophosphates), les anti-rongeurs, les engrais acides pour le houx, les azalées et les anti-limaces et escargots ne doivent pas entrer en contact avec les pattes de votre chien. Ces produits chimiques contribuent à donner une belle pelouse bien verte, mais une pelouse très toxique pour votre chien. Promenez donc votre chien dans un endroit verdoyant sans pelouse bien entretenue au printemps et surveillez pour voir s’il y a un panneau “traitée aux pesticides” sur les pelouses officielles.

Réfléchissez et ainsi vous, propriétaires de chiens, pouvez éviter bon nombre de problèmes et ainsi ils pourront profiter pleinement de leurs promenades au printemps.

Articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.