Guide de santé du chiot

Guide santé du chiot

“Achetez un chiot et votre argent vous achètera un amour inconditionnel.” – Rudyard Kipling

Un nouveau chiot signifie des changements dans votre vie et prendre soin d’un chiot peut prendre beaucoup de temps. Vous êtes un maître responsable, bien sûr, et vous vous préoccupez de la santé de votre chiot. Un chiot en bonne santé signifie un chien en meilleure santé, mieux adapté. Voici ce qu’il faut faire pour garantir la santé de votre chiot :

Préparer un foyer sain et sûr

Lorsque vous inspectez votre maison avant de rentrer avec votre nouveau chiot, inspectez tout de son point de vue. Tous les dangers doivent être éliminés, comme les produits d’entretien, tous les médicaments, tous les aliments (y compris les chewing-gums et les bonbons), tout ce qui est pièges à souris – en fait, il ne doit rien y avoir sur le sol ou au niveau des chaises, qui pourrait l’attirer. Les chiots touchent à tout et mâcheront sans problème un rasoir s’il le trouve. Voir “Préparer votre maison pour l’arrivée d’un chiot”.

Puis, préparez l’espace de votre chiot. Les chiots sont souvent mieux dans une caisse. C’est facile pour l’éduquer à la propreté et lui donne un espace bien à lui. Vérifiez tous les jouets que vous avez – les chiots peuvent s’étouffer avec par exemple, les yeux des animaux en peluche. Il vaut mieux éviter aussi les jouets avec des sifflets. Il faut aussi choisir un lit qu’il ne peut pas mâchouiller.

Choisir un chiot en bonne santé

La santé d’un chiot doit être une priorité chez les éleveurs. Ils ne doivent pas vous proposer un chiot âgé de moins de huit semaines, et il vaudrait mieux que le chiot ait 12 semaines. Si on enlève un chiot trop tôt à sa mère et ses frères et sœurs, il ne développera sans doute pas les compétences sociales nécessaires comme le bisou inhibé (une pression acceptable de la bouche).

Un chiot en bonne santé doit :

  • être vif, actif et joueur,
  •  avoir les yeux clairs, grands ouverts, un nez humide, des dents solides et un pelage brillant,
  • être beau et grassouillet,
  • être avide d’obtenir votre attention,
  • bien réagir à votre affection.

Une fois à la maison, voici certaines lignes directrices pour votre nouveau chiot :

Quatre semaines à trois mois

Nutrition
Les chiots sont sevrés entre cinq et sept semaines. Un chiot de deux mois doit manger des aliments pour chiots quatre fois par jour. Voir « Horaires et guide de repas du chiot ».

Certains problèmes courants
Sommeil : un chiot ne dort pas automatiquement toute la nuit. Vous devez le sortir à heures fixes. Essayez aussi de placer un réveil ou un autre instrument qui fasse le bruit du réveil près de son lit.
Mordre : c’est maintenant qu’il faut commencer à lui apprendre les bases comme celle-ci. Un bon dissuasif est de lui mettre gentiment le poing dans la bouche quand il commence.

Certaines maladies courantes
Maladie de Carré : c’est une des maladies du chiot qui se termine toujours par la mort. Repérez les signes : une démarche désordonnée, une perte d’appétit, la léthargie, de la fièvre et des convulsions.
Grippe de para : elle cause une maladie respiratoire. Les signes sont une toux sèche ou des difficultés respiratoires.
Ver du cœur : il faut commencer la prévention avant l’âge de six mois.
Vaccinations : les premières injections comprennent en général un mélange de vaccins qui protège le chiot contre l’hépatite du chien, la maladie de Carré, la grippe de para et le virus Parvo (HCPP). Les vétérinaires peuvent aussi recommander le vaccin contre la leptospirose et le coronavirus. Un vaccin contre la maladie de Lyme est aussi administré parfois. Voir « Un guide pour les premiers vaccins de votre chiot ».

Trois à six mois

Nutrition
Les chiots doivent manger des aliments pour chiots, deux fois par jour. Pesez votre chiot toutes les semaines. Voir « Horaires et guide de repas du chiot ».

Certains problèmes courants
Agressivité : un chiot commencera à défier tous les êtres autour de lui. Il faut commencer à le dresser à l’obéissance de base.
Marques : le chiot commencera peut-être à marquer son territoire dans toute la maison, ce qui signifie qu’il faut lui apprendre rapidement à être propre.

Certaines maladies courantes
Maladie de Lyme : elle est causée par la piqûre d’une tique. Les signes sont des articulations enflées ou douloureuses, de la fièvre, une démarche raide.
Allergies : votre chiot peut commencer à montrer des symptômes d’allergie, soit à sa nourriture, à l’herbe ou aux insectes volants.
Vaccinations : Premier vaccin contre la rage. Les chiots doivent recevoir un rappel à l’âge de 16 semaines. Voir « Vaccinations du chien et soins vétérinaires ».

Stérilisation et castration
C’est le meilleur moment de procéder à la castration ou la stérilisation.

  • La castration diminue le risque de risque de cancer des testicules et les problèmes de prostate.
  • La stérilisation diminue les risques de cancers des ovaires et des mamelons. Un chien castré et une chienne stérilisée seront moins agressifs et plus faciles à dresser.

Six mois à un an

Nutrition
A l’âge de un an, vous pouvez passer aux repas pour adulte, mais faites-le progressivement. La plupart des chiens profitent mieux de leurs repas si vous les nourrissez deux fois par jour.

Certains problèmes courants
Adolescence : c’est là que le dressage est important. Il est impératif de vous imposer comme chef de meute.
Si vous ne l’avez pas fait stériliser ou castrer, votre chien commencera à faire preuve de comportement sexuel comme la masturbation.

Certaines maladies courantes
Bordetella : c’est une toux de chenil et elle est très contagieuse. Les signes sont : éternuement, toux, nez qui coule.
Maladies génétiques : elles peuvent commencer à apparaître. Toutes les races ont des problèmes de santé différents. Une bonne ressource ici.

Vaccinations : les chiots doivent être revaccinés tous les ans.

La santé du chiot et du chien n’est pas nécessairement un sujet compliqué. En donnant à votre chiot, de bons aliments, en l’emmenant régulièrement chez le vétérinaire, en l’éduquant et en le toilettant, et en lui apportant de l’affection, vous contribuez à avoir un chiot en bonne santé et, par la suite, un chien en bonne santé.

Articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.