Huit manières de gérer un chien difficile

Repas chien difficile
Attribuez une note

Vous nourrissez sans doute votre chien avec la même chose depuis un bon moment, et aujourd’hui il n’est pas surprenant qu’il devienne difficile. De nombreux chiens sont difficiles quand on parle de leurs repas, et certaines races plus que d’autres. En voici quelques-unes : le Basenji, le Husky de sibérie et les Yorkshire. A l’état sauvage, le chien mange presque tout, mais chez nous, ils apprennent que certains aliments sont mangeables et que d’autes sont tout simplement fantastiques. Même si vous faites attention à ne pas donner à votre compagnon à quatre pattes des aliments prévus pour les hommes, ils sentent ce que vous avez dans votre assiette et voient votre repas sur la table. Ne donnez jamais à manger à votre chien lorsque vous êtes à table parce qu’il aura envie de votre steak et vous perdrez votre place de chef de meute.

Il y a une différence entre un chien qui fait le tri dans sa gamelle et un chien qui est difficile. Le premier ne refusera que rarement de manger et on peut le tenter facilement avec un morceau de fromage dans sa gamelle. Un chien difficile est celui qui nous préoccupe ici. C’est un chien qui a décidé qu’il ne veut tout simplement pas toucher aux aliments pour chiens. Tout d’abord, assurez-vous qu’il n’est pas malade – c’est souvent le cas quand il y a un changement de comportement -, mais si votre véto dit que tout va bien, il y a plusieurs façons de le faire manger sans qu’il ne soit malade.

Persuader un chien difficile de manger

Donnez-lui moins de gâteries – un chien difficile mange mieux s’il n’a pas l’occasion de comparer son repas avec une gâterie au goût de foie.

Augmentez le nombre de repas – Essayez de lui donner de plus petites quantités de ce qu’il mange d’habitude et nourrissez-le trois ou quatre fois par jour.

Exercice – cela lui fera le plus grand bien et aiguisera son appétit. Faites faire de l’exercie à votre chiot avant les repas.

Faites-le stériliser ou castrer – si ce n’est pas déjà fait, pensez-y. Non seulement c’est une garantie contre un certain nombre de maladies et de problèmes de comportement, mais cela peut aussi éviter qu’il ne devienne difficile.

Agissez positivement – Le repas doit toujours être une expérience positive. Si votre chiot l’associe à l’irritabilité ou à une punition que vous lui infligez, il n’aura pas vraiment envie de manger.

Au calme – Nourrissez votre chien dans un endroit calme sans enfant ou autres chiens qui lui tournent autour.

Changez les heures – Certains chiens mangent mieux l’après-midi, d’autres une heure après votre retour. Essayez les différentes solutions et trouvez les heures et le lieu qui fonctionnent le mieux avec votre chien.

Résistez aux tentations – Essayez les autres conseils avant de le tenter et de le nourrir avec les mêmes aliments que vous. Quelques morceaux de poulet roti le feront peut-être manger pendant quelques temps, mais il s’en lassera assez vite également.

Il est vital de lui donner la quantité qui lui convient pour avoir un chien en bonne santé. Un chien difficile peut être trop maigre, voire en surpoids à cause de tout ce que son maître lui donne pour essayer de le faire manger.

  • Un chien trop maigre peut avoir des problèmes de densité osseuse, et ses reins et son foie et il a peut-être aussi des infections dermatologiques.
  • Un chien en surpoids peut avoir des problèmes cardiaques et des problèmes articulaires.

Si rien d’autre ne fonctionne, trouvez quelque chose de nouveau. Avant de donner à manger à votre chien, portez sa gamelle à votre bouche et faites semblant de manger en disant “Yam, Yam” et “Mmm, c’est bon”. Vous aurez sans doute l’air un peu bête, mais il n’y a personne d’autre que votre chien et il ne dira rien à personne.

Articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.