Traitement de la filariose chez les chiens

traitement filariose

La filariose est une infestation parasitaire transmise aux chiens par des piqûres de moustiques infestées. La filariose est une maladie qui peut entraîner la mort et nécessite souvent un traitement agressif, long et douloureux.

Il vaut mieux prévenir que guérir

La filariose est plus facile à prévenir qu’à guérir. La première ligne de défense dans la prévention pour que votre compagnon à quatre pattes n’attrape pas la maladie ou l’infection est en vous assurant que son système immunitaire soit toujours à son maximum. Pour ce faire, il faut qu’il soit bien nourri, qu’il ait suffisamment d’exercice et de jeux, qu’il ait le moins de stress possible et qu’il soit à jour dans ses vaccins et reçoive les soins vétérinaires qui s’imposent. Selon le Réseau d’Informations Intégrées en matière de Traitement des Nuisibles de l’université de Caroline du Nord, “Les animaux en bonne santé peuvent mieux lutter contre l’infestation et, dans une certaine mesure, l’éviter.”Le Dr. Michelle Tilghman, vétérinaire, déclare : “Renforcez la résistance [de votre compagnon] avec des aliments sains. Les chats et les chiens résisteront mieux à la filariose si vous leur donnez des repas entièrement naturels qui contribuent à un système immunitaire en bonne santé.”

La ligne de défense suivante doit être la réduction de terrain favorable au développement des moustiques dans les endroits où votre compagnon passe la majorité de son temps. Les moustiques ont besoin d’eaux stagnantes pour se reproduire et de ce fait, il faut éliminer cette possibilité de reproduction, ce qui devrait également réduire les piqûres de moustiques pour les hommes tout comme les animaux. Il existe des produits comme Garlic Barrier (barrière d’aïl) qui contribuera aussi à réduire le nombre de moustiques et autres insectes indésirables dans votre cour ou jardin.

Nous recommandons les mesures préventives suivantes pour garantir que votre compagnon ne succombe pas à la filariose comme les médicaments, les produits injectables et les traitements topiques :

  • Pillules à avaler : ivermectine, milbémycine oxime
  • Traitements topicaux localisés : sélamectine, moxidectine
  • Injectables (pour les chiens uniquement) : moxidectine

En plus de ces préventifs allopathiques sur prescription, il existe un certain nombre de produits holistiques prévus pour prévenir l’infection de filariose. La plupart sont des vaporisateurs topicaux qui mélangent diverses huiles essentielles. N’utilisez pas ces vaporisateurs s’il y a des chats chez vous parce qu’ils peuvent être toxiques pour les chatons. De plus, un grand nombre de variétés de plantes sont recommandées (soit en utilisation locale, soit en interne) pour prévenir les piqûres de moustiques et aussi le ver du cœur (parmi ces plantes on trouve l’aïl, le noyer noir et l’armoise). Certains maîtres parlent de très bonne réussite après avoir vaporisé leur compagnon de vinaigre de cidre de pomme bio.

Consultez votre vétérinaire pour les traitements préventifs contre la filariose pour trouver ce qui serait la meilleure solution pour votre compagnon. Selon l’endroit où vous vivez, il se peut que vous soyez obligé de donner des préventifs contre la filariose toute l’année ou uniquement pendant les mois les plus chauds de l’été lorsque les moustiques sont nombreux. Demandez à votre vétérinaire les risques selon les saisons et le taux d’infection dans l’endroit où vous vivez.

Traitement de la filariose chez les chiens

Les médicaments contre la filariose chez les chiens révèlent une approche en deux étapes pour traiter les poches de parasites. Il y aura les médicaments qui vont tuer les vers adultes (il s’agit d’un traitement adulticide) ainsi que des médicaments pour éliminer les microfilaires (les petits). Le microfilaricide se compose des mêmes ingrédients actifs dans de nombreux médicaments préventifs recommandés. L’adulticide est en fait une injection comprenant de l’arsenic qui doit être faite par votre vétérinaire.

L’hospitalisation sera probablement requise pour certaines étapes du traitement. De plus, votre vétérinaire recommandera sans doute peu d’exercice physique, voire un repos dans sa caisse pour tous les stades du traitement, ou du moins certaines étapes.

Articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.