Guide pour une éducation plus avancée à l’obéissance

Chiot dressage obéissance
Attribuez une note

Etes-vous fier d’être le maître d’un chiot qui vient de terminer ses cours d’obéissance ou est-il sur le point de terminer ? Ou a-t-il parfaitement bien intégré l’éducation que vous lui avez donné vous-même ? Heureusement, l’éducation à l’obéissance ne se termine jamais (et ne devrait pas). Vous pouvez toujours participer à des cours, jusqu’à la fin de sa vie, et pratiquez chez vous. Les chiens sont toujours avides d’apprendre et adorent être félicités pour avoir bien fait.

Vous avez sans doute déjà remarqué les bénéfices de l’éducation à l’obéissance chez votre chiot – une définition plus claire de votre rôle comme chef de meute, un chiot qui fait attention à vous, un chiot qui est plus calme et plus à l’aise, sans mentionner un chien avec un bon comportement.

Une éducation à l’obéissance durant toute la vie est :

  • une possibilité d’apprendre sans cesse à votre chiot de nouveaux ordres et de nouvelles choses,
  • une assurance que votre chiot reste bien élevé,
  • une possibilité de passer à la formation à la thérapie et à l’agility.

Que vous participiez immédiatement à un autre cours ou travailliez chez vous avec votre chiot, voici de nouveaux ordres sur lesquels vous pouvez travailler.

Ils sont un peu plus amusants que nos conseils précédents d’obéissance de base. On dirait que vous entraînez votre chiot pour l’émission Pet Star, mais ces ordres vous apprennent des choses très utiles pour la vie quotidienne et renforcent la capacité de votre chiot à vous écouter.

Donner la patte : Cela va ravir les gens qui rencontrent votre chiot pour la première fois, cet ordre permet aussi à votre chiot de se sentir à l’aise avec les personnes qu’il ne connaît pas. Ce n’est pas compliqué. Faites asseoir votre chien devant vous. Dites « donne la patte ! » et prenez doucement sa patte. Tenez-la pendant quelques secondes, dites “Très bien !” et lâchez. Récompensez avec une friandise. Reprenez aussi souvent que vous y pensez.

Ramper : Cela pourrait s’avérer utile si un jour vous estimez que votre chiot doit se coucher et avancer, par exemple pour passer en-dessous d’un obstacle. Faites coucher votre chien. Avec une friandise devant lui, dites “Rampe !” et retirez progressive la friandise. S’il se lève, recommencez.
Vous pouvez aussi gentiment appuyer sur son épaule pour le garder en position couchée. S’il avance, même très peu, félicitez-le et donnez-lui la gâterie.

Parler : Cela peut vous aider à contrôler l’aboiement de votre chien puisqu’il apprend en fin de compte à ne parler que sur demande. Avec une friandise ou un jouet, dites “Parle !” d’une voix enjouée et forte et aboyez. Lorsque votre chiot parle, récompensez-le avec l’objet. Vous pouvez aussi apprendre à votre chiot à murmurer. Au lieu de “Parle !”, dites “Murmure !” dans un murmure et aboyez doucement.

Vous envisagez peut-être de vous procurer un ouvrage sur les tours que vous pouvez apprendre à votre chien – par exemple “Tours de chien pour les nuls” pour poursuivre votre entraînement. C’est une merveilleuse expérience de complicité et c’est amusant. C’est très bien pour la concentration de votre chien entre les cours d’éducation ou pour l’aider dans les cours. Et vous pouvez envisager de l’inscrire dans un cours pour adulte maintenant à condition de parler au dresseur avant.

Et qui sait ? Peut-être que votre chiot s’avèrera une Vedette.

Articles pouvant vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.