Prévenez les problèmes de santé

Chiot visite vétérinaire
Votre chiot pourrait avoir un problème orthopédique ou congénital qui pourrait apparaître, mais ce n’est sans doute pas la première chose qui vient à l’esprit quand on parle des maladies canines. Mais c’est possible pour la dysplasie des hanches, les luxations patellaires et autres qui existent déjà à ce stade de la vie du chiot.
Il est aussi possible de rechercher les maladies congénitales comme celles du foie et des reins. Voici certaines des raisons qui doivent vous pousser à consulter le vétérinaire avec votre chiot.

Penser que votre chiot pourrait avoir un problème orthopédique ou une maladie congénitale qui pourraient apparaître aujourd’hui n’est pas une des premières choses qui vient à l’esprit quand on parle des maladies canines. Mais il est possible que des malformations comme la dysplasie de la hanche, la luxation patellaire et autres se voient dès son jeune âge. Il est aussi possible de détecter des maladies congénitales comme une maladie du foie et des reins par les radios.

C’est bien en fait que vous puissiez découvrir dès aujourd’hui si votre chiot souffre de dysplasie de la hanche et maladie cardiaque lorsque vous pouvez choisir la chirurgie préventive. La chirurgie préventive est moins invasive que la chirurgie corrective et donne de bons résultats lorsqu’elle se fait à cet âge. Il est également bénéfique de commencer tout traitement médical contre cette malformation. Certaines choses vous aideront à savoir s’il faut faire faire des radios pour déterminer si ces maladies sont présentes.

Raisons pour décider de faire des radios à la recherche de malformations orthopédiques

  • Tenez compte de la race ou des races de votre chiot. Les très grands chiens comme l’Irish Wolfhound ou le Terre-Neuve sont plus susceptibles d’avoir des problèmes orthopédiques. Les grandes races, mais aussi les petites, comme le Wolfhound, le Dachshund et les Yorkshire sont prédisposées aux dérivations porto-systémiques.
  • Attention aux signes comme une démarche raide ou des hanches qui ondulent en marchant. Des articulations qui craquent peuvent également indiquer un problème, mais parfois les articulations craquent tout simplement pour craquer.
  • Surveillez l’attitude de votre chiot par rapport à ses articulations. S’il se lèche ou mordille ses coudes, il peut y avoir un problème.
  • Attention aux douleurs. Si votre chiot a du mal à se lever ou à sauter et gémit quand il fait quelque chose, emmenez-le chez le vétérinaire.

Raisons pour décider de faire une radio à la recherche de problèmes congénitaux

  • Une fois encore, tenez compte de la race ou des races de votre chiot. Les races mentionnées ci-dessus prédisposées aux dérivations sont aussi souvent associées aux maladies du foie puisque les deux sont liées. Le terrier Bedlington et le Schnauzer miniature ont également des problèmes de foie congénitaux.
  • Identifiez les signes de maladie du foie. Parmi les symptômes on trouve la perte d’appétit, les vomissements, la diarrhée, un ventre protubérant et des selles gris clair.
  • Identifiez les signes de maladie des reins. Parmi les symptômes on trouve que le chien boit beaucoup plus, il vomit, perd du poids et n’a plus de force dans les muscles.
  • Renseignez-vous sur des symptômes inhabituels chez votre chiot. Consultez votre vétérinaire. Fiez-vous à ses conseils parce que vous ne pouvez pas connaître toutes les maladies congénitales. Soyez précis et clair en décrivant les symptômes dont fait montre votre chien. De cette façon, vous serez sans doute à même de traiter les maladies congénitales dès les premiers stades.

Il n’est pas difficile de faire des radios pour ces problèmes et vous pouvez les ajouter à une visite déjà prévue chez le vétérinaire, comme un examen préopératoire avant stérilisation ou castration. Votre vétérinaire fera un examen complet à la recherche de problèmes comme la dysplasie de la hanche. Toutefois, par la suite, vous pouvez faire des tests plus avancés. Des tests sanguins peuvent révéler de nombreuses maladies congénitales.

Il peut vous sembler improbable que votre boule de poils pourrait avoir un problème. Nous avons tendance à penser que la maladie et les problèmes ne se produisent que par la suite. Mais la bonne nouvelle est que vous pouvez éviter beaucoup de souffrance aujourd’hui en surveillant la santé de votre chiot.

Articles pouvant vous intéresser

1 commentaire
  • le chiot est très énergique il veut jouer tous le temps il vole tout ce qui est à sa portée mais il n’écoute pas, bien que ses besoins il les fait à l’extèrieur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.