Comment diminuer l’instinct de chasse d’un chien ?

Diminuer Instinct Chasse

Tous les chiens ont un instinct naturel de prédation en eux. Ce qui fait que certains sont souvent difficiles à cerner, mais aussi à contrôler. De même, ils peuvent être difficiles à vivre au quotidien. Il s’agit d’une situation souvent difficile pour les propriétaires qui n’arrivent pas à se faire entendre par leur animal de compagnie. Il existe toutefois, quelques solutions qui peuvent permettre de diminuer l’instinct de chasse du chien.

L’instinct de chasse du chien

Le comportement de prédation chez le chien se manifeste de plusieurs manières. Il s’agit la plupart du temps des signes suivants : la capture, la poursuite, la traque, l’orientation, la manière de mettre à mort une proie, etc. Il est important de noter que ces comportements existent de manière indépendante. Par conséquent, chacun d’eux constitue le précurseur de l’attitude suivante.

Au niveau du chien de compagnie, l’instinct de prédation est souvent cassé par la sélection génétique humaine. Cela permet de ne garder que les attitudes qui pourraient être utiles pour les hommes. Toutefois, il n’est pas toujours facile d’éliminer totalement ou de faire oublier à son chien son instinct de prédation.

Savoir choisir la race de son chien de compagnie

La première chose que vous devez comprendre, c’est que l’instinct de chasse n’est pas une attitude qu’on peut définitivement supprimer. Comme le dit le proverbe, “chasser le naturel, il revient au galop”, c’est ainsi la même logique avec l’instinct de chasse du chien.

Du moment que vous adoptez un chien, vous devez accepter qu’il possède un instinct de chasse plus ou moins développé. Pour arriver à le gérer, il vous faudra apprendre à connaître ses points forts et ses points faibles. Ceux-ci varient généralement selon la race adoptée. Si vous ne voulez pas un toutou avec un fort instinct de chasse, évitez donc les races de chiens de chasse tels que les chiens courants comme le beagle, basset hound, teckel pour les plus connus. Ils sont le mélange de différentes races qui en font des champions pour courir derrière le gibier. Il en va de même pour les races primitives.

Par contre, sachez que même si vous choisissez un chien de garde ou un chien de berger, cet instinct sera toujours présent, mais il sera beaucoup moins important. Vous l’aurez compris, la prédation est dans les gènes de tous les chiens, c’est pourquoi il est capital de prendre le temps lors du choix de la race. Par ailleurs, du moment que vous acceptez que ceci soit tout à fait normal, il vous sera plus facile de l’atténuer avec les bons gestes.

Travailler la relation entre le chien et son propriétaire

Il s’agit des attitudes les plus importantes à prendre en compte pour réduire l’instinct chasseur de son chien. La relation maître-chien doit être travaillée et améliorée au quotidien afin que les résultats soient positifs et durables. Pour consolider cette relation, plusieurs gestes sont à prendre en compte. Cela commence par accepter la vraie nature de votre animal et répondre à ses différents besoins : physiques, sociaux, mentaux, olfactifs, etc. De même, vous devez vous comporter de manière cohérente, douce et juste avec lui, afin qu’il ait plus confiance en vous.

Veillez aussi à l’installer dans un environnement sécurisé, calme, sain et définissez-lui un cadre au quotidien. Par ailleurs, mettez en place une stratégie éducative ferme sans pour autant lui porter préjudice.

Veiller au respect et à la satisfaction des besoins du chien

L’une des solutions pour réduire l’instinct de chasse du chien consiste à respecter ses besoins et à les satisfaire au mieux. En effet, le respect des besoins est une chose très importante qui joue un rôle déterminant dans l’éducation canine. Lorsque le chien est négligé et que ses besoins ne sont ni respectés et ni pris en compte, il risque de devenir un animal rancunier et amer, ce qui peut être dangereux. C’est d’ailleurs ce qui est souvent à l’origine des comportements indésirables voir destructeurs.

Si ces bases ne sont pas respectées, vous pourrez avoir un chien désobéissant et la seule chose qu’il vous restera à faire pour le canaliser, sera de l’emmener chez un éducateur canin. Dans les cas extrêmes, certains propriétaires n’hésitent pas à emmener leur animal dans un refuge pour s’en séparer.

Si vous ne souhaitez pas en arriver là, vous devez adopter certains gestes vis-à-vis de votre compagnon. Pour commencer, donnez-lui la liberté de s’exprimer dans une de ses activités préférées et procurez-lui le nécessaire. Tous les chiens ont un besoin d’exercice et les promenades sont impératives. Forcément un chien à l’instinct de chasse développé en ballade, ce n’est pas toujours évident mais c’est faisable. Votre chien doit courir pour évacuer son trop plein d’énergie et le meilleur moyen est d’utiliser une longe si vous craigniez qu’il ne parte. Vous pourrez en trouver en ligne sur des sites comme chasseur.com qui ne vend pas que des accessoires pour le chien de chasse.

Chien En Longe

À noter qu’il est aussi recommandé de le stimuler avec des activités mentales ou des exercices et de jeux relatifs à son instinct de prédation. Il existe de nombreux jeux dans lesquels vous pouvez cacher des friandises et ensuite, c’est à lui de trouver comment récupérer les friandises. Ces jeux, si vous restez à ses côtés lors des premiers essais pour l’encourager, vont contribuer à le fatiguer comme une petite promenade. Pour terminer, lorsque vous le sortez, emmenez-le dans des parcs et si vous rencontrez d’autres maîtres, n’hésitez pas à demander si son chien est gentil et s’ils peuvent jouer ensemble sous votre surveillance. La socialisation est un moyen simple de fatiguer votre chien et de le familiariser avec d’autres espèces.

Lui apprendre des exercices éducatifs et ludiques

L’autre solution pour réduire l’instinct de chasse de votre chien consiste à l’entraîner à des activités éducatives et ludiques. En général, l’une des premières choses à faire lorsqu’on adopte un chien très prédateur, c’est de lui apprendre le renoncement avec des indications appelant à l’ordre. Toutefois, vous devez retenir que ces indications ne s’appliquent pas du jour au lendemain. Il faut en effet entraîner votre animal à s’y habituer. Pour ce faire, choisissez un territoire calme que vous maîtrisez, comme le jardin par exemple. Si vous prenez le risque de faire ces exercices en forêt, vous n’avez aucune chance de réussir, car c’est un territoire qui favorise plutôt le développement de la prédation chez l’animal. Vous n’aurez alors pas les résultats escomptés.

Les pratiques consisteront à mieux contrôler le chien en l’arrêtant sur une intention ou sur une action entamée. Rappelons que, stopper une action déjà en cours est véritablement plus compliqué qu’arrêter une intention. Dès que votre chien s’excite sur des odeurs et avant même qu’il marque l’arrêt (position figée avec une patte avant qui ne touche plus le sol) vous devez déjà avoir réussi à détourner son attention. Sinon ce sera trop tard et lorsque le chien s’est déjà lancé, il ne voit plus rien mis à part sa proie et fait abstraction de tout le reste. Il sera quasi-impossible de vous faire entendre à ce moment-là.

Par ailleurs, ce que vous devez faire, c’est faire en sorte de comprendre votre chien sur tous les plans : mimiques, environnement, facteurs déclencheurs, etc. Cela vous permettra d’anticiper au maximum en l’observant. Vous pourrez rapidement détourner son attention sur autre chose lorsque vous remarquez quelques mimiques signes de prédation.

Ne pratiquer pas de jeux de lancés

La dernière chose à faire, c’est d’éviter à tout prix les activités de lancés. Bien que celles-ci aient des bénéfices physiques pour le chien, elles renforcent plus l’instinct de prédateur chez ce dernier. En réalité, lorsque vous lancez une balle à votre animal, afin que celui-ci aille le plus loin possible, vous l’encouragez d’une certaine manière à aller à la poursuite de ses proies. C’est une excellente alternative pour ceux qui souhaitent renforcer l’instinct de chasse de leurs animaux de compagnie.

Par contre, ce n’est pas la meilleure idée pour atténuer la prédation. Privilégiez plutôt les jeux de recherche, les jeux de réflexion, les jeux de pistage, pour développer le mental, ainsi que l’olfaction du canin. Ce sera une manière pour lui de répondre intelligemment à son instinct chasseur.

Adoptez un GPS pour sa localisation

Une fois que le travail avec la longe aura porté ses fruits et que vous sentez que votre chien ne risque plus de courser le gibier, si vous avez quand même peur (ce qui est normal). Le collier GPS est un accessoire utile et sécurisant pour le maître. Il vous permet de connaître la localisation de votre chien en temps réel et donc de savoir où il se trouve. Les risques de disparition sont considérablement réduits. Vous trouverez en ligne, des modèles qui permettent de faire le suivi de votre chien à plus de 10 km. Une manière pratique de gérer la prédation de votre animal au quotidien et de sécuriser ses déplacements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.